INITIATIVES, REFERENDUM…

Signez le référendum contre la réforme prévoyance vieillesse 2020

 

NON à l’élévation de l’âge de la retraite

NON à la baisse des rentes

NON à la hausse de la TVA

 

 

 

 

 

 

 

Signez notre pétition: Pour le maintien des offices postaux du canton de Vaud


Selon la Constitution Fédérale l’objectif prioritaire de la Poste est de garantir un service universel sur l’ensemble du territoire, accessible à tous et de bonne qualité. Nous, habitants de ce canton refusons que pour satisfaire des actionnaires, la Poste supprime 106 offices postaux sur les 134 existants en terre vaudoise d’ici 2020, tout en méprisant les régions périphériques et leurs propres employés. Lire la suite…

Le POP soutient l’initiative : Non au gaz de schiste

 

POUR éviter des risques de pollution massive de nos ressources en eau

POUR protéger notre paysage et notre environnement

POUR interdire une technologie dangereuse et dépassée

POUR entamer résolument le virage du renouvelable

 

Pétition : Pas de chèque en blanc aux assureurs! Non à un tribunal des assurances payant!

Le PST-POP lance une pétition contre une réforme du Conseil Fédéral sur la partie générale des assurances sociale. Cette réforme est critique sur bien des points, comme vous pourrez le lire dans l’argumentaire.

N’hésitez pas à imprimer cette pétition et la faire signer en retournant les feuilles à l’adresse au bas de page.

Cette pétition existe aussi en ligne à l’adresse suivante : http://assurances-sociales.strikingly.com/

Communiqué de presse du POP Vaud et de solidaritéS Vaud, le 17 février 2017

Initiative cantonale sur le remboursement des soins dentaires : pour une couverture sociale intégrale

Le Conseil d’Etat vaudois a présenté ce jour un contre-projet à l’initiative déposée en 2014 par le POP et solidaritéS-Vaud « Pour le « remboursement des soins dentaires ». Ce contre-projet vise à augmenter la prise en charge des coûts des soins dentaires, en particulier pour les jeunes de moins de 18 ans. Lire la suite…

Référendum RIE3 fédéral, signez le !

Non à des pertes fiscales de plus de 4 milliards de francs !
rie3.image_Page_1

5 bonnes raisons de soutenir ce changement de cap !

signez ici

Lire la suite…

Pétition pour l’augmentation du nombre de crèches à l’Etat-de Vaud

Lors de la votation du budget en 2015, le groupe le POP et SolidaritéS furent les seuls partis à défendre un amendement pour augmenter le nombre de places en crèches. Donc bien entendu que nous soutenons la pétition du SSP demandant plus de places de crèches pour les employés de l’Etat-de-Vaud, le plus grand employeur du canton.

Feuille de signature

 Article de Didier Divorne , député au Grand Conseil vaudois

Places pour l’accueil de jour des enfants: le Grand Conseil vaudois ne veut pas mettre le turbo

Si tu es à la recherche d’une place pour ton enfant dans une structure d’accueil de jour, il te faudra encore et toujours patienter. Ci-dessous mon intervention de ce matin pour augmenter la subvention à la Fondation de l’Accueil de Jour des Enfants (FAJE) dans le cadre du débat sur le budget 2015 de l’Etat de Vaud. Et à la fin de mon texte le résultat du vote… Lire la suite…

Pétition : Transports publics gratuits

petition tl billetPétition :  « Pour les transports publics gratuits pour les apprentis, les étudiants et les jeunes de moins de 25 ans »

Ce que demande notre pétition:

La gratuité des transports publics pour toutes les personnes de moins de 25 ans, les étudiants et les apprentis et ce sur l’ensemble des réseaux cantonaux, régionaux et communaux.

Il est évident qu’à long terme nous souhaitons la gratuité pour tous !
Pourquoi soutenir notre pétition ?

– Pour prouver qu’une alternative existe quant au financement des transports en commun.

– Pour stopper les hausses régulières des billets, parce que ce n’est pas aux usagers à supporter par des hausses de prix annuelles, la qualité et l’entretien des transports publics et encore moins les augmentations de salaire des dirigeants. Lire la suite…

PETITION Défendons les droits et les libertés démocratiques à l’UNIL!

Le 1er septembre 2014, la Direction de l’UNIL a édicté une nouvelle directive (5.4) qui limite drastiquement les possibilités d’expression libre par voie d’affichage, par la diffusion de journaux, de tracts, par la récolte de signatures (pétitions, initiatives, référendums), la tenue de stands, ou la recherche de fonds pour une campagne humanitaire, par exemple. Cette directive soumet, en effet, à «autorisation préalable» de l’administration (5.4.4), toutes ces formes d’expression ou d’actions libres et indépendantes, qu’elles soient culturelles, associatives, syndicales, politiques, éditoriales ou reli­gieuses.

En d’autres termes : la direction de l’Unil s’arroge avec cette directive un pouvoir discrétionnaire lui permettant de décider ce qui peut être dit ou non sur le territoire de l’Université. Elle prétend n’autoriser que les activités en lien direct avec les étudiant-e-s ou les salarié-e-s (24Heures et RTS, 15.10.2014) pour faire de l’UNIL une bulle préservée du monde. La Directive prévoit, de plus, d’interdire «toute communication […] qui interfère avec ses propres communica­tions» (art. 5.4.3), c’est-à-dire toute expression critique ou dissidente envers elle. Lire la suite…

Initiative « Pour la souveraineté alimentaire »

telech. uniterreLe POP soutient l’initiative d’Uniterre : « Pour la souveraineté alimentaire : l’agriculture nous concerne toutes et tous »

 

Le concept de souveraineté alimentaire a été développé en 1996 par la Via Campesina unissant les paysans du Nord et du Sud dans la lutte pour une agriculture paysanne en opposition à une agriculture industrielle.

Avec cette initiative fédérale, lancée le 30 septembre dernier, le syndicat Uniterre souhaite lancer le débat au sein de la population sur la façon dont la nourriture est produite et distribuée. Afin d’appliquer le droit à la souveraineté alimentaire en Suisse, l’initiative veut l’inclure dans la constitution. Elle demande à la Confédération de s’engager à prendre des mesures concernant plusieurs revendications. D’abord, de favoriser une agriculture diversifiée et nourricière plaçant les humains au cœur des systèmes alimentaires et tenant compte de nos ressources naturelles. Cela implique un soutien à tous les types d’exploitation, tant au niveau de la taille que de la structure juridique (coopératives, etc.), ainsi qu’à l’augmentation du nombre d’actifs dans l’agriculture. Cela passe également par la garantie du droit des paysans à l’utilisation, la multiplication, l’échange et la commercialisation des semences. L’initiative souhaite que l’agriculture suisse demeure exempte d’OGM. Ensuite, elle revendique une agriculture qui assure, par des prix rémunérateurs, des revenus équitables aux paysans-ne-s comme aux employé-e-s agricoles avec notamment une Lire la suite…

Pétition STOP TISA

stop tisa image

Le simple fait que les négociations sur l’ACS sont secrètes est en soi déjà une menace pour la démocratie. Nous savons que des Etats négocient, mais avec qui et sur quoi exactement ? L’éventuelle conclusion d’un accord et le contenu exact dudit accord seront-ils rendus publics ? L’apprendrons-nous au moment de son entrée en vigueur quand de nombreux aspects de nos vies seront chamboulés du jour au lendemain ?

Nous pouvons imaginer, l’ACS étant une suite de l’AGCS, qu’il ira encore plus loin dans la déréglementation des services. On peut également imaginer que, comme cela sera le cas dans le cadre de l’Accord de partenariat transatlantique (APT), nous verrons la création de tribunaux spécialement créés pour arbitrer les litiges entre les investisseurs et les Etats, avec le pouvoir de prononcer des sanctions contre ces derniers. Tribunaux composés d’avocats d’affaires qui pourraient condamner les contribuables à de lourdes amendes. Par exemple pour des Etats qui sous pression des citoyens refuseraient d’ouvrir leurs marchés aux produits OGM. Lire la suite…

Initiative « Pour le remboursement des soins dentaires »

ISD

En lançant cette initiative, nous poursuivons deux objectifs :

D’une part, il s’agit de réduire fortement le coût des soins dentaires dans le budget des salariés et d’autre part de lutter contre les effets médicaux dus à l’exclusion des soins dentaires de certaines couches de la population.

La création d’une assurance garantit l’accès équitable aux soins dentaires pour tous les Vaudois sans distinction.

 

Selon Pierre-Yves Maillard, chef du Département de la santé et des assurances sociales, la situation est alarmante: «les inégalités sociales jouent en plein et la santé dentaire des populations défavorisées du canton correspond à celle des habitants des pays en voie de développement» Pire: en amélioration constante jusqu’en 1994, la santé dentaire des enfants s’est pourtant dégradée depuis. Certaines habitudes alimentaires néfastes, stimulées par l’industrie des boissons sucrées, jouent un rôle, mais l’élément majeur réside, comme toujours, dans la détérioration de la situation des couches les plus pauvres de la population. Une étude parue dans la Revue médicale suisse (RMS, septembre 2009) a mis en évidence la discrimination sociale devant la maladie provoquée par la difficulté d’accès aux soins et à la prévention. Il existe ainsi un lien avéré entre le statut social et éducatif de la population et les risques de maladie parodontale (le parodonte désigne Lire la suite…

NON à l’achat de drones israéliens

L’armée suisse prévoit l’achat de 6 drones israéliens pour un montant de 300-400 millions de francs. La décision finale d’achat de ces engins, « testés » sur le terrain au cours de multiples opérations contre des populations palestiniennes, est pour 2014. BDS CH s’oppose à ce que l’argent du contribuable soit employé au renforcement de l’économie israélienne en général et celle de l’armement en particulier. En tant que gardienne du Droit International Humanitaire, la Suisse n’a pas à conclure des accords commerciaux avec ce pays, surtout dans ce domaine de l’armement.

Signez la pétition en ligne

Référendum contre l’achat des Gripen

Referendum gripen.image

3 milliards de francs pour commencer… qui passeront vite à 9 milliards ! Voilà ce que va nous coûter l’achat des 22 avions de combats Gripen. Et pourtant le Conseil Fédéral lui-même annonçait, dans son rapport sur la politique de sécurité 2010, qu’un nouvel avion de combat n’était pas nécessaire. Alors pourquoi cette dépense pharamineuse ?! Nous avons bien mieux à faire de cet argent que de financer l’achat d’une nouvelle flotte de combat en vue d’une hypothétique attaque et qui, d’ici là, ne nous servira qu’à assurer la sécurité de manifestation tel que le forum économique de Davos.

 

Nous vous invitons donc à signer le référendum pour que le peuple suisse puisse se prononcer sur une dépense aussi importante.

Appel à l’ouverture d’un corridor humanitaire vers un droit d’asile européen

A un rythme devenu presque quotidien, la presse se fait écho de la tragédie en cours en mer Méditerranée.
En ce moment même, des centaines de cadavres de jeunes femmes, de jeunes hommes et d’enfants, sont repêchés après qu’un incendie a embrasé leur embarcation à destination de l’Europe.
Il s’agissait de demandeurs d’asile, de femmes et d’hommes qui ont fui la guerre et les persécutions, tout comme avant eux, plus de 20 000 personnes ont tenté ce voyage et ont disparus en mer ces trois dernières décennies.

Le spectacle qui se joue à nos frontières méridionales nous a habitués à assister, impuissants, à d’incessants drames, et à espérer chaque fois, qu’il s’agisse du dernier. Les seules réponses apportées à celles et ceux qui fuient leurs pays se résument à une assistance et un sauvetage en mer, et encore, seulement quand les migrants ne font pas l’objet d’un refoulement ou que l’on ne découvre pas seule l’épave de leur bateau.
En cela, les larmes de crocodile et les discours venus d’Europe, qui pleure ces morts aux frontières, relèvent d’une rhétorique dont nous sommes las. Lire la suite…

PÉTITION NON AUX TEMPS ALLOUÉS POUR LES SOINS AUX PATIENTS

Pet.soins.domicileLe catalogue de prestations (fascicule utile à l’évaluation des besoins du patient qui regroupe toutes les prestations

répertoriées LAMal et non LAMal, et contenant des normes de temps imparti pour tel ou tel acte), partie intégrante

du concept RAI-HC (Home-Care) met le bénéficiaire en otage. Soit par exemple: Douche = 40’ – Lit refait entièrement

(changement du lit) = 10’ – Préparation du semainier (préparer les médicaments pour une semaine) = 10’ – Livraison par

repas = 6’. Tout ce qui sort du temps prévu soit n’est pas remboursé par les assurances, soit est sujet à discussion, puis à

rétorsion. Lire la suite…

PETITION VIVARIUM DE LAUSANNE

Pet.viv

Le Vivarium doit vivre !

 L’existence du Vivarium de Lausanne est menacée par des problèmes financiers. Le Vivarium est pourtant une institution internationalement reconnue, grandement appréciée du public (130’000 visites par an), et qui assure de nombreux rôles :

–       Refuge pour animaux abandonnés

–       Formation et aide aux agents de police, de douanes et aux pompiers

–       Sauvegarde des espèces menacées

–       Programme d’études et de recherche en collaboration avec les universités

L’existence du vivarium est assurée par une équipe de collaborateurs et un directeur passionnés, ainsi que par un nouveau Conseil de Fondation constitué de spécialistes hautement qualifiés.

Par notre signature, nous demandons que les autorités cantonales et communales aident le Vivarium à garantir sa sécurité financière, au besoin par une augmentation de subvention.

PÉTITION EN LIGNE : http://www.avaaz.org/fr/petition/Le_Vivarium_de_Lausanne_doit_vivre/?copy

Initiative populaire fédérale «Pas de spéculation sur les denrées alimentaires»

Initiative stop spéculationLa spéculation sur les biens alimentaires est la forme la plus répugnante de la recherche du profit. Avec leurs paris, les banques poussent les prix des biens alimentaires vers le haut, et partagent ainsi la responsabilité de la faim dans le monde.  Quelques-uns s’enrichissent aux dépens de milliards. La Suisse s’immisce dans ce commerce en tant que siège de nombreux commerçants de matières premières et d’acteurs de la finance. Avec l’initiative stop à la spéculation nous pouvons changer cela. Nous mettons à nouveau au centre les besoins de l’humanité – On ne joue pas avec la nourriture.