Quel Rôle pour les communes, quel rôle pour Renens dans la régionalisation de la santé?

Cette année, le conseil d’État vaudois a mis en consultation l’avant-projet sur la régionalisation de la santé. Le Canton sera divisé en 4 nouvelles structures régionales de santé, à caractère autonome et de droit public, comme est prévu dans la nouvelle loi sur les régions de Santé (LRSa).

Mes questions sont : A) Quelle a été la position de la municipalité de Renens dans ce processus de consultation ? B) Est-ce que la municipalité s’est posée de questions sur l’invisibilité des villes du canton dans le processus de décision ? C) et sur la participation économique des villes dans ce nouveau dispositif, surtout s’il y aurait une augmentation de la facture sociale ?

J’attire l’attention de mes collègues du conseil communal dans le sens que ce nouveau dispositif va externaliser la santé dans des régions autonomes qui seront soumises à certains paramètres de qualité et de performance pour avoir accès à la subvention de l’État. Donc, cela signifie deux choses, a) au niveau du travail, plus de charge administrative pour le personnel de santé donc du temps qui sera volé aux patients. Et, b) du côté économique, la santé rentre dans une spirale de la soi-disant « performance » où la participation économique du canton sera en lien direct avec la performance des régions. Performance ici, signifie faire des économies sur le dos des patients.

Si le conseil d’État est inquiet pour la santé de toutes/tous les vaudois, à la place d’investir de responsabilité les régions, il serait plus stratégique d’intégrer la santé au Département de la Santé et l’action Sociale (DSAS), car la santé est toujours un droit fondamental et un service public.

Johnson BASTIDAS,

Conseiller communal Fourmi Rouge

Laisser un commentaire

*