Communiqué de presse du Parti Suisse du Travail

LIBERTE POUR LES PRISONNIERS POLITIQUES PALESTINIENS.

Depuis trois jours maintenant, à l’appel de Marwan Barghouti, plus de mille cent prisonniers politiques palestiniens ont entamé une grève de la faim pour dénoncer les conditions inhumaines de leur détention. Dans cette action, leurs revendications ne sont pas politiques mais humanitaires, conditions de détention et droit de visite.

Israël qui s’autoproclame « seule démocratie » de la région a perdu ses valeurs démocratiques depuis belle lurette. Ce pays n’a respecté aucune des résolutions de l’ONU depuis la fin de la guerre de 1967. Il encourage la colonisation illégale des territoires occupés depuis ce conflit, maltraite la population palestinienne en détruisant leurs maisons, et  en confisquant leurs terres. Israël enferme celles et ceux qui résistent, parfois à un très jeune âge, dans des conditions épouvantables. Dirigé par un gouvernement d’extrême-droite, en coalition avec un parti qui demande explicitement la déportation de tous les arabes des territoires occupés, ce gouvernement raciste n’a aucune leçon de démocratie à donner à qui que ce soit!

Le PST/POP exprime son soutien total et déterminé à tous les grévistes de la faim en Palestine occupée et, demande la libération sans délais de tous les prisonniers politiques.

Laisser un commentaire

*