Votations du 12 février : Victoire pour le peuple et les services publics.

Le peuple suisse ne s’est pas laissé berner par les menaces habituelles de la droite et des milieux patronaux. En votant NON à la RIE3, c’est un OUI clair pour la défense des services publics. Les citoyens ont donc clairement refusé de payer les conséquences des cadeaux fiscaux que cette réforme voulait accorder aux grandes entreprises. Le POP souhaite bon courage à Messieurs Broulis et Maillard qui vont devoir revoir leur copie cantonale. Ils auront 6 mois pour présenter un nouveau projet devant le parlement, en maintenant les quelques compensations sociales promises au peuple. 

 
Nous sommes également heureux du OUI à la naturalisation facilitée pour la troisième génération. Un message fort et bienvenu envers ces suisses à qui il ne manque que le papier pour l’attester.
 
Enfin, nous sommes contents de voir l’acceptation de la LPPPL par le peuple vaudois.  Le POP regrette certes que l’ASLOCA ait retiré son initiative « stop à la pénurie de logements » que le groupe POP solidaritéS a soutenue au parlement. Mais aujourd’hui, il n’était pas question de laisser les millieux immobiliers mener la danse de la question du logement sans réagir. Le logement est un droit que le POP continuera de défendre. 
 
C’est donc un beau dimanche pour le POP et le peuple en ce 12 février !

Et si 2017 était l’année du changement ?

2017 vient à peine de commencer pourtant la gauche radicale vaudoise peut déjà se réjouir d’une année qui s’annonce riche en émotions. D’abord, la bonne nouvelle, c’est que nous voterons sur notre initiative cantonale qui demande le remboursement des soins dentaires. Vu l’enthousiasme de la population lors des récoltes de signatures, on pourrait imaginer une victoire dans les urnes. Puis, en avril, il y a bien évidemment, les élections cantonales. Le renouvellement du Parlement vaudois, c’est l’occasion  pour nous d’atteindre l’objectif, de faire au minimum cinq députés, ce qui nous permettra d’une part de garder notre groupe parlementaire et/ou d’augmenter notre poids politique et notre force d’action dans l’hémicycle.

Avoir quelques députés n’est pas vain puisqu’il permet d’amener une voix dissidente, un aiguillon face aux autres partis qui ont de plus en plus une vision unilatérale de notre société. Cela nous permet d’être une véritable force d’opposition, un grain de sable dans le rouage, d’être ceux qui posent les questions qui dérangent et remettent en question la politique du Conseil d’Etat.

Nous sommes d’attaque pour relever les nouveaux défis qui nous attendent lors de la prochaine législature. Concrètement, cela veut dire que nous mettrons tout en œuvre pour  la mise en place d’une véritable justice fiscale, donc une meilleure répartition des richesses, ce qui permettra de lutter efficacement contre les inégalités sociales et la précarité. Nous demandons des mesures concrètes pour l’amélioration des conditions de travail, la suppression des bas salaires indécents, l’instauration d’une authentique égalité salariale femmes/hommes ainsi qu’un accès pour tous aux études. Nous continuerons notre combat contre le démantèlement des services publics. Nous veillerons, puisque notre monde est fait de différences et que celles-ci nous tiennent à cœur, à ce que le racisme et l’homophobie ne soient plus que de lointains souvenirs. Enfin, la nature, l’environnement et l’agriculture de proximité font aussi partie de nos préoccupations et là aussi vous pourrez compter sur nous, pour un changement radical en faveur de notre planète, des énergies propres et du manger local.

Nous voulons que l’année 2017 soit l’année du changement, ce changement peut se faire avec vous, pour l’intérêt du bien commun. Il est temps de ranger au placard les partis de la majorité de droite et leurs élus qui mentent effrontément lorsqu’ils prétendent défendre l’intérêt général, le bien-être de la population et autres clichés habituels. Il faut  être clair : leur seule préoccupation est la défense de leurs intérêts de classe, celle de leurs copains actionnaires et financiers dont ils sont les serviles larbins. Leur méthode est tellement simple qu’elle est caricaturale : diminuer les impôts des riches, augmenter le temps et la cadence du travail des salariés tout en faisant pression pour la baisse des salaires et les privatisations. Cynique !

Au POP nos motivations sont animées par des idéaux chevillés corps et âme : égalité, justice, fraternité, solidarité, espoir et écologie ! Eh oui, cela existe encore et c’est même promis à un bel avenir, malgré  l’abrutissante société de consommation qu’ « ils » voudraient nous imposer.

Vous pouvez accorder votre confiance aux candidates et candidats du POP et à nos alliés solidaritéS / Décroissance-Alternatives et renforcer leur poids au Grand Conseil. Enfin faut-il encore le préciser ? Notre parti n’est sous l’emprise d’aucun lobby, ni financièrement ni politiquement. Les ressources financières du POP dépendent exclusivement des apports de ses membres, ses élus et ses sympathisants.

Alors rendez-vous le 30 avril prochain. D’avance Merci !

Christophe Grand – Secrétaire cantonal du POP

RIE3 votation nationale

Voici le tract national du PST-POP sur la votation du 12 février concernant la RIE3

rienationale

gratos-small

L’agenda de vos activités régionales totalement gratuites

facebookRejoignez-nous sur Facebook !

POP’Stamm

POPstamm

Le POP/PST s’engage auprès

du CLACs (Collectif pour la liberté de l’avortement, de la contraception et de la sexualité) lien

 

du comité Stop-Tisa lien

 

du comité référendaire NON au 2ème tube du Gothard lien

 

de l’initiative « Pour la souveraineté alimentaire » lien

 

du collectif contre la spéculation sur les matières premières lien

 

du collectif vaudois de Soutien aux Migrant·e·s

 

de la coalition contre les cadeaux fiscaux aux grandes entreprises lien