POP’Stamm

Pour notre prochain POP’Stamm nous proposons de rencontrer Éric Suarez, doctorant et praticien philosophe, qui viendra nous parler de son travail social dans les EMS qui vise à rencontrer les aîné(e)s, à leur proposer des débats et ainsi stimuler leur capacité intellectuelle.

Cet évènement se déroulera le mercredi 27 septembre à 18h30 au café du Cygne, Rue Maupas 2, Lausanne, cela se fera dans une ambiance conviviale autour d’un verre.

Licenciement de Madame Ruoff directrice de la Poste CH SA

Communiqué de presse  comité Touche pas à ma Poste Vaud, suite à notre action du 8 septembre

 

Poursuivant son action contre la fermeture massive d’offices postaux annoncée par La Poste, le comité Touche pas à ma Poste Vaud a tenu conférence de presse ce jour devant l’office de poste de la Riponne, à Lausanne. Deux interpellations avaient été déposées récemment au Grand Conseil vaudois par le député POP Vincent Keller du groupe Ensemble à Gauche 1) sur le dumping salarial dû à l’ouverture d’agences postales dans des commerces existants et 2) sur la situation de Car Postal (voir notre page blog des élus)

Lucienne*, une ex-employée de La Poste âgée de 63 ans, a décrit les conditions de son licenciement, un an avant la retraite, et après plus de 40 ans – de l’apprentissage au licenciement – d’une carrière vouée à La Poste. Lors de son licenciement, le service RH de La Poste a conseillé à Lucienne de s’inscrire au chômage, l’a assurée qu’elle n’aurait pas à  faire d’offres d’emploi et qu’elle toucherait les 90 à 95% de son salaire. Tout cela s’est avéré faux : l’ex-employée doit faire des recherches d’emploi comme tout le monde et perdra environ 12’000 francs de revenu pendant l’année suivant son licenciement !

Etant donné le mépris dont la Poste a fait preuve à son égard, et bien que l’entreprise aie versé les cotisations paritaires LPP à sa caisse de pensions, l’employée s’en sort perdante financièrement, mais surtout moralement. Ce témoignage révèle une situation qui est loin d’être un cas isolé. Sans aucun scrupule, La Poste, service public bénéficiaire de plus de 700 millions par an, précarise ses travailleurs tout en se déchargeant sur leur caisse de chômage !

La Poste SA, société anonyme de droit public, dont l’unique actionnaire est la Confédération, appartient donc aux citoyens contribuables de ce pays. C’est pourquoi, au vu de la gestion de La Poste qu’il juge calamiteuse, le comité Touche pas à ma Poste Vaud et différents cantons, sous l’impulsion du comité vaudois, ont envoyé à Mme Ruoff, sa directrice, une lettre de licenciement (lien de la lettre de licenciement ici), avec copie à Mme Doris Leuthard, conseillère fédérale et à M. Urs Schwaller, président du Conseil d’administration de la Poste.

——————————-

 

 

Flyer du PST/POP sur la prévoyance vieillesse et l’avenir des retraites

Communiqué de presse du PST/POP sur le référendum PV2020

Signez notre pétition: Pour le maintien des offices postaux du canton de Vaud


Selon la Constitution Fédérale l’objectif prioritaire de la Poste est de garantir un service universel sur l’ensemble du territoire, accessible à tous et de bonne qualité. Nous, habitants de ce canton refusons que pour satisfaire des actionnaires, la Poste supprime 106 offices postaux sur les 134 existants en terre vaudoise d’ici 2020, tout en méprisant les régions périphériques et leurs propres employés. Lire la suite…

gratos-small

L’agenda de vos activités régionales totalement gratuites

facebookRejoignez-nous sur Facebook !

POP’Stamm

POPstamm

Le POP/PST s’engage auprès

du CLACs (Collectif pour la liberté de l’avortement, de la contraception et de la sexualité) lien

 

du comité Stop-Tisa lien

 

du comité référendaire NON au 2ème tube du Gothard lien

 

de l’initiative « Pour la souveraineté alimentaire » lien

 

du collectif contre la spéculation sur les matières premières lien

 

du collectif vaudois de Soutien aux Migrant·e·s

 

de la coalition contre les cadeaux fiscaux aux grandes entreprises lien