Rassemblement Neonazis à Lausanne

Ce samedi se déroulera à nouveau à Lausanne un grand rassemblement néonazi, il est choquant que des groupuscules d’extrême droite puissent organiser de tels rassemblements. 2 autres rassemblements s’étaient déroulés en Suisse alémanique. Il y a une dizaine de jours notre parti national avait fait un communiqué très claire à ce sujet que nous relayons si dessous:

Le 15 octobre à Unterwasser (SG) a eu lieu le plus grand Festival néonazi de l’histoire de la Suisse. Environ 5’000 personnes d’extrême droite se sont rassemblés dans cette commune du Toggenbourg pour célébrer leur idéologie misanthropique sans entraves. Le Parti suisse du Travail / Parti ouvrier et populaire (PST / POP) est outré par l’autorisation donnée par les autorités pour cet événement. En 2013, les néonazis ont déjà pu organiser un concert dans le canton de Saint-Gall, tandis que les autorités zurichoises de Gossau ont réagis de la bonne manière en empêchant l’événement. Amok, Stahlgewitter et les autres groupes qui ont joués lors de ce week-end sont des groupes connus en tant que groupes de musique fascistes. Aucune scène ne doit être mise à disposition à ces groupes en Suisse. Leurs concerts doivent êtres interdits sur le plan national. Une tolérance zéro doit être pratiquée. Le fascisme est une menace mortelle contre l’humanité et le mouvement ouvrier.

Le PST / POP demande une investigation judiciaire immédiate et des conséquences directes en cas de violation des lois contre les propos et les représentations racistes.
Le PST / POP remercie l’action antifasciste suisse d’avoir rendu public ce scandale et exprime sa solidarité envers la lutte antifasciste.

Signez le référendum contre l’interdiction de la mendicité

TELECHARGEZ LA FEUILLE DE SIGNATURE ICI !ref-mend

L’interdiction de la mendicité une manoeuvre politique !

Le grand conseil a adopté l’interdiction de la mendicité. Celle-ci touche l’ensemble des pauvres, y compris un sdf qui tente de trouver 5 francs pour loger à la Marmotte. Cette interdiction va dans la droite ligne que mène depuis un certain nombre d’année, les partis bourgeois, sur la criminalisation des pauvres. Cette criminalisation en est même devenue leur leitmotiv notamment en accusant les personnes à l’aide sociale de ruiner les caisses de l’Etat. Or, les caisses de l’Etat sont ruinées par une politique ultralibérale qui apporte un franc soutien aux milieux économiques et qui sert exclusivement les plus riches, la RIE III en est un criant exemple.

Oui avec l’interdiction de mendier, la droite réussi à traîter une personne pauvre de délinquant, alors que son seul crime n’est autre que de n’avoir plus rien, ni argent, ni toit, ni travail. La droite préfère s’attaquer à ceux qui sont déjà à terre, certainement que cela est plus simple que de se creuser la tête à trouver des solutions pour lutter contre la pauvreté. Ici, la solution est simple, pour faire croire qu’il n’y a pas de misère chez nous, on la cache. En réalité cette interdiction est une habile manoeuvre politique dont l’objectif vise à masquer l’échec visible de cette politique ultralibérale qui règne en Suisse, et qui précarise notre société et crée toujours plus d’inégalités. Heureusement, des associations en lien avec la pauvreté et des partis de gauche radicale, ont su garder leurs vraies valeurs humanistes en lançant un référendum pour contrer cette décision abjecte. Enfin, pour une société réellement solidaire, une meilleure redistribution des richesses est le seul moyen pour lutter contre la pauvreté et les inégalités

Christophe Grand – secrétaire cantonal du POP vaudois

Courrier des lecteurs du 21.10.2016 dans le 24heures

Résistance n°103

nouvresist

 

 

gratos-small

L’agenda de vos activités régionales totalement gratuites

facebookRejoignez-nous sur Facebook !

POP’Stamm

POPstamm

Le POP/PST s’engage auprès

du CLACs (Collectif pour la liberté de l’avortement, de la contraception et de la sexualité) lien

 

du comité Stop-Tisa lien

 

du comité référendaire NON au 2ème tube du Gothard lien

 

de l’initiative « Pour la souveraineté alimentaire » lien

 

du collectif contre la spéculation sur les matières premières lien

 

du collectif vaudois de Soutien aux Migrant·e·s

 

de la coalition contre les cadeaux fiscaux aux grandes entreprises lien