Le « Gang du clito » frappe à Lausanne