Question écrite : Quel futur pour la politique des quartiers

Dans le contexte d’élaboration de la politique des quartiers, de la publication de l’évaluation de l’IDHEAP et dans l’attente des résultats de l’audit de la commission des finances de la Ville concernant la FASL, le personnel de l’animation socio-culturelle lausannoise manifeste sa préoccupation, voire son insatisfaction (voir par exemple, l’article paru dans le « Lausanne Cités » du 21.03.2018).

Est-ce que la Ville de Lausanne peut leur assurer que les conditions de travail et salariales ne seront pas dégradées ? A savoir, le maintien de la CCT et de ses organes (délégation syndicale, commission paritaire et composition actuelle de la commission du personnel) ?

Peut-elle garantir qu’elle reconnaîtra et favorisera la compétence et l’autonomie des professionnels de l’animation socio-culturelle, et comment ?

Lors des prochaines étapes dans les échanges entre la Ville et la FASL, conformément à la Loi sur participation (et particulièrement sont art.9, al. 1), comment le personnel sera consulté et par quel moyen concret ?

Une fois en consultation, le futur préavis sur la politique de l’animation socioculturelle sera-t-il envoyé à leurs représentants (syndicat et commission du personnel), afin d’y donner une réponse collective et écrite ?

Lausanne, le 22 mai 2018

L’’initiante : Laura Manzoni