En fin de législature vient le moment des bilans. Les employés des médias bourgeois ont leur manière de faire les comptes, nous avons la nôtre. Alors que certains s’attachent à établir un classement des parlementaires les plus influents, nombre de motions, d’interpellations et autres, le résultat est invariablement le même, les plus influents sont à droite. Ce n’est pas une surprise puisque le Parlement est de droite.Pour nous le bilan ne se fait pas en additionnant des motions à des temps de parole, le bilan est politique. C’est pour cette raison que nous appelons la population à voter pour une véritable alternative politique, les listes PST/POP, alliées à solidaritéS dans les cantons romands.

Ceci dit, le bilan doit être fait. Que voyons-nous? La situation de l’écrasante majorité des habitantes et habitants de notre pays est en pleine régression. Les plus éminents élus du PS(L) – parti social-libéral, c’est-à-dire leurs deux conseillers fédéraux proposent des lois et adoptent des positions de droite dure. Il y en a un qui se fiche totalement des assurés qui ont été honteusement escroqués par les caisses maladie en n’exigeant pas le remboursement des primes payées en trop. Le même combat la caisse publique, alors qu’avant d’être à cette place il la soutenait. Lorsqu’on lui demande comment est-ce que cela est possible, il répond sans gêne : « qu’il a bien relu le dossier » ! Ce que bien entendu, il ne faisait pas en tant que parlementaire. Le même toujours, avec son projet prévoyance vieillesse 2020, préconise une élévation de l’âge de la retraite des femmes en abaissant le niveau des retraites, alors même que la population avait refusé cette proposition à plus de 70% en votation populaire. C’est vrai qu’au moment de la votation, il n’était « que » parlementaire.

L’autre élue de ce parti arrive comme par miracle à anticiper tous les desideratas des xénophobes en ce qui concerne la politique d’asile et migratoire, en allant même bien au-delà de ce qu’ils pourraient demander. Le même parti soutient d’ailleurs le réforme de la fiscalité des entreprises, permettant ainsi aux grands patrons et aux actionnaires de s’en mettre encore plus plein les poches, au détriment des travailleuses et des travailleurs et de l’état puisque cela représentera des milliards de perte de recettes fiscales, pas pour le budget de la « meilleure armée du monde » bien-entendu, mais pour les programmes sociaux, de formation ou de santé publique. Du côté de la droite extrême, le PUDC ou PLURDC.Ceux-là ont un numéro de cirque bien rodé, il y en a un qui coupe les oignons et l’autre qui pleure. Chez les P-DC, on coupe l’herbe sous les pieds de l’autre partie de la fraction, l’U-DC.Il faut renvoyer les réfugiés érythréens chez eux. C’est vrai que « chez eux » la situation est tout à fait enviable, paradis tropical doté d’une démocratie humaniste, certes un peu de chômage ce qui les pousse à vouloir venir « chez nous », à part ça tout va bien.

Dans l’intervalle, le temps que l’on organise le renvoi si possible à leur frais, ils ont déjà payé le billet aller, pourquoi ne pourraient-ils pas payer le billet retour?Dans l’intervalle donc, on pourrait les faire travailler sans salaire. La crème des travailleurs, ceux dont rêvent tous les capitalistes. Quand bien-même cette pratique a été abolie il y a plusieurs siècles déjà. Bien que n’étant pas très versé dans la lecture des Evangiles, le chef de cette fraction et moin’avons certainement pas dû lire le même. J’imagine qu’il puise ses idées dans l’Evangile selon Darb. Du côté de l’autre fraction DC, les U, un membre de la commission des finances, par ailleurs président d’une association d’exploiteurs, admet avoir livré à son entreprise des informations obtenues en séance de commission parlementaire en disant à ses fils « d’anticiper »! Mais bien entendu, pas de quoi ouvrir une procédure pour violation du secret de fonction. Cela nous rappelle que son grand inspirateur avait, lors d’un vote aux chambres, voté pour son voisin qui était sorti de la salle à ce moment. Questionné sur cette pratique, il avait répondu que c’était « juste pour rire »! Cela montre bien la conception que ces gens ont de la démocratie, quand ça leur rapporte un gain financier immédiat, ils aiment la démocratie, autrement, ils lui crachent dessus. À ce propos une petite histoire (pas si) rigolote. Le canton de Zoug est le seul à exiger que les étrangers maîtrisent l’allemand pour obtenir le permis C, une proposition de la fraction U des DC. Mais les riches étrangers se mettent à lorgner vers les cantons voisins qui n’ont pas cette exigence d’où, menace pour les finances cantonales. Du coup le chef de département en charge, un U des DC, propose d’assouplir la loi pour les riches! Une société à multi-vitesses?

Les partis de droite et leurs relais dans les médias ne cessent d’annoncer que l’asile sera le thème central des prochaines élections. Cela les arrange bien évidemment. Mieux vaut avoir des boucs-émissaires qui ne peuvent se défendre que de parler des vrais problèmes qui concernent notre vie de tous les jours à toutes et à tous. L’asile et la migration ne représentent pas un problème. Le problème ce sont les guerres menées par l’impérialisme pour s’approprier les richesses des pays qu’ils ravagent, laissant ces pays exsangues. Leurs armées ont différentes manières d’opérer, les bombes et les drones dans les pays du sud, l’austérité en Europe.

Gavriel Pinson, président POP-PST 

Leave a Reply

Your email address will not be published.